Dans quel cas faut-il un permis de conduire américain ?

Si avez l’intention de séjourner plus de trois mois au pays de l’Oncle Sam, il vous faut être titulaire d’un permis international pour conduire. Dans le cas où il ne s’agit que d’un séjour de 90 jours maximum avec un titre de séjour ESTA, votre permis de conduire français ou européen ou une traduction officielle devrait suffire.

Pour les demandeurs de résidence permanente ou étudiants étrangers aux USA pour plus d’un an, il faudra passer son permis de conduire américain.

Pourquoi passer votre permis de conduire américain ?

Au-delà du fait qu’il s’agisse d’un document à caractère administratif qui vous donne le droit de conduire sur les voies américaines, le permis de conduire est « la pièce d’identité » de référence outre-Atlantique. Le fait de passer votre permis de conduire américain vous offrira bien des avantages, dans le cas où vous souhaitez séjourner aux USA pour une période indéterminée ou permanente.

Avec un permis américain, vous aurez le privilège en tant qu’étranger de vous offrir une voiture et de la faire assurer selon les termes de la législation en vigueur de l’état dans lequel vous vivez. Cependant, la France a conclu des accords de réciprocité avec quelques états, permettent aux ressortissants français de faire un échange de permis de conduire étranger contre l’équivalent américain. Renseignez-vous !

L’obtention du permis américain

Chaque État a ses propres lois en ce qui concerne certains aspects de la sécurité routière. La majorité des émigrants qui souhaite obtenir un permis de conduire aux États-Unis devra passer par la procédure de demande complète. Les critères d’obtention du permis, les détails des procédures, comme les documents à présenter et les frais à payer, diffèrent d’un État à l’autre.

Pour en savoir plus sur les critères d’admissibilité au permis américain dans votre état de résidence, renseignez-vous auprès du DMV (Departement of Motor Vehicles) de votre ville. Néanmoins, certaines règles s’appliquent à tous les états pour ce qui est des épreuves écrite et pratique à passer.

Le test théorique

Pour initier le processus d’obtention de votre permis américain, il faudra d’abord prendre rendez-vous auprès de votre agent DMV en ligne ou par téléphone. Cette étape bien que facultative, vous évitera de faire la queue trop longtemps dans une file d’attente au risque de rentrer chez vous bredouille. Assurez-vous d’avoir tous les documents en cours de validité nécessaires sur vous et au moins la limite d’âge légale avant de vous rendre à votre entretien.

Il faudra ensuite remplir un formulaire de demande de permis avec vos coordonnées et payer par carte de crédit ou de débit, les frais d’établissement qui peuvent varier entre 20 et 35 $.

Vous devez aussi subir un contrôle médical en ophtalmologie pour être autorisé à circuler librement au volant d’une voiture. Viendra ensuite l’étape de l’épreuve écrite à proprement parler qui consiste en un QCM de 20 à 50 questions sur les règles de circulation et de l’État. Une fois que vous l’aurez réussi, pensez à programmer votre test pratique du Code de la route.

L’épreuve pratique

Pour être titulaire d’un permis de conduire aux États-Unis, vous devrez passer l’examen de conduite. Il n’y a pas d’autre solution. Le règlement n’exige néanmoins pas que vous passiez votre permis à une auto-école. Vous pourrez très bien emprunter un véhicule, le louer ou utiliser celui que vous avez acheté à condition qu’il soit assuré. Si vous réussissez à passer l’épreuve de la conduite, vous recevrez une « Carte bleue » en guise d’attestation.

La délivrance du permis de conduire en lui-même peut se faire dans l’immédiat ou dans un délai qui sera fixé ultérieurement.

Astuces pour bien passer le permis

Il est important de vous imprégner des réalités de la route aux États-Unis en vous cultivant sur les nuances qu’il y a entre la France et le pays de l’Oncle Sam. Il existe à cet effet, de nombreuses références qui pourraient vous être utiles en ligne ou en librairie. Étudiez-les assidument.