Le Memorial Day

Traduction littérale de ‘’jour du Souvenir’’, le Memorial Day revêt une place particulière dans le cœur des américains. Bien plus qu’un simple jour de congé, le Memorial Day est devenu un rituel et l’occasion de se souvenir des hommes et des femmes qui ont sacrifié leur vie pour leur pays. Bien que la date de sa commémoration change chaque année, cette coutume importante est célébrée tous les derniers lundis du mois de mai.

Un jour spécial pour rendre hommage aux soldats déchus au combat

Durant la Guerre de Sécession de 1861-1865 qui a vu périr plus de 620 000 soldats dans les deux camps, le Memorial Day a été instauré suite à l’initiative de famille de soldats morts au combat. Ces dernières ont conduit plusieurs commémorations funestes spontanées dans tout le pays.

En effet, après avoir fait le constat que des familles continuaient de se recueillir sur les tombes de leurs défunts, le général de brigade de l’armée de l’Union John Murray a baptisé officiellement le 5 mai 1866 comme jour du Souvenir à Waterloo.

Initialement Decoration Day, le « Jour de décoration » fut officiellement célébré tous les 5 mai suivant pour continuer de se remémorer ces êtres chers morts durant les derniers moments de la rébellion pour défendre leur patrie.

Du « Jour de Décoration » à la « Fête du Souvenir »

Le « Jour de Décoration » a été célébré pendant de nombreuses années dans tous les États-Unis. Bien qu’initialement dédié aux victimes de la Guerre de Sécession, il inclut celles de la Première et de la Seconde Guerre Mondiale.

Lorsque le général Logan a officiellement instauré cette fête après approbation du congrès en 1968, il a demandé qu’elle soit célébrée le 30 mai sous le nom de « Jour du Souvenir ». Cependant, après l’entrée en vigueur de la loi uniforme sur le lundi férié en 1971, la loi fut votée le 1er janvier 1974 pour que la « fête du souvenir » soit déplacée au dernier lundi de mai.

La célébration du Memorial Day

Puisqu’il s’agit d’un jour de commémoration à la mémoire de soldats morts au combat, la mise en berne du drapeau des États-Unis d’Amérique marque le début de sa célébration.

Cette coutume consiste à faire flotter le drapeau à mi-hauteur jusqu’à midi avant de le hisser au sommet de la hampe jusqu’au coucher du soleil. Traditionnellement, chacun des présidents des USA se rend au national d’Arlington au cours de cette journée.

Les citoyens américains en font de même et se rendent dans les cimetières un peu partout dans le pays, des bouquets de fleurs pleins les bras pour rendre hommage. À Waterloo, où tout a commencé ; festival, foire, concours, balades et compétitions y sont organisés tous les ans pour rendre ce jour plus festif.

Que faire pendant le Memorial Day aux États-Unis ?

Si vous êtes en voyage aux USA pour vacances ou autres dans cette période, ne vous en faites pas. Vous trouverez de quoi faire. Comme ce fameux jour marque aussi le début de l’été, vous pourrez profiter du soleil à la plage le long de cette ‘’journée’’. Aujourd’hui, le Memorial Day est synonyme de pique-niques et de barbecues. Les Américains en profitent pour se relaxer et visiter des proches.

Le week-end du Memorial Day combine les meilleurs évènements dans les villes ou il est célébré. Il voit passer des dizaines de millions de personnes. Il est possible de vous rendre à L.A ou à Governors Island (New York) où les grands espaces font place aux concerts d’été et sessions de films en plein air.

Pour des visites guidées de découverte, pensez à aller à Coney Island, au New York Aquarium ou à Luna Park qui ouvrent leur porte à la même période. Vous pouvez également profiter de ce week-end pour assister au « Indy 500 », cette compétition de course automobile attirant plus de 300 millions de touristes et résidents chaque année.