Les VISAS pour travailler

Bien avant d’entrer en possession de la carte verte, il est important de prendre par le visa américain qui vous donnera l’autorisation de travailler aux États-Unis dans certaines modalités et conditions. Ce qui vous permet d’ailleurs d’être en règle vis-à-vis de l’immigration. En réalité, les permis de travail existants ne donnent pas tous les mêmes droits. Pour éviter de vous retrouver dans une mauvaise situation, le mieux serait de bien connaitre les différents éléments comportant chaque autorisation. Cela vous permettra de savoir quelle demande serait conforme à votre cas. Que vous soyez aux États-Unis pour un long séjour ou un séjour temporaire, il vous faudra avoir l’un des visas de travail.

Les VISAS appropriés aux types emplois

Il est important de savoir d’entrée que la détention du passeport peu importe votre nationalité ne vous dispense pas du visa. Pour demander un visa, il faudra faire votre demande et mettre en avant toutes les modalités qui devront vous permettre d’intégrer le marché du travail aux États-Unis.

Si vous êtes transféré par votre employeur vers une succursale américaine, il faudra obtenir un VISA L1. Il ne faudra pas oublier la date d’expiration pour ne pas se trouver dans la position d’un immigrant clandestin. Il est de même pour le titre de séjour, permis de séjour, la carte de séjour ou le visa touristique.

Il faudrait également que vous disposiez des compétences requises pour le poste que vous aurez à occuper aux États-Unis au sein d’une nouvelle société ou d’une entreprise appartenant à votre ancien employeur. Un tel permis de travail reste valable pour 3 ans.

Si par exemple, vous disposez d’une licence ou tout autre diplôme équivalent, l’employeur devrait vous faire la demande d’un VISA H1B. Ce dernier devra par la même occasion certifier aux autorités américaines qu’il veut vous employer au sein de sa société qui est basée aux États-Unis et en retour vous payer par un salaire courant.

Ce genre de permis tout comme le précédent bénéficie d’une validité de 3 ans. Dans ces deux cas, les visas rendent facile l’acquisition de la carte verte et il vous sera plus facile de quitter le statut de résident pour celui de résident permanent. La carte de résident s’obtient alors plus facilement. Disposer de votre visa de travail vous permettra de séjourner aux USA dans de meilleures conditions.

Les autres types de VISAS

Si vous avez le désir d’investir et de créer une société aux États-Unis, vous aurez besoin du VISA pour investir E1 E2. Par contre si vous souhaitez placer des fonds au sein d’une société et créer en retour en moyenne 10 emplois à plein temps, la carte verte vous sera délivrée pendant la première année. Par contre durant toute la seconde année, elle restera provisoire. Au terme de l’année, vous aurez à faire une demande pour obtenir la carte définitive.

Il est important de veiller à ce que tous les documents soient en normes au moment de la constitution de votre dossier d’obtention de visa. Quant aux personnes qui viennent pour les affaires ou le tourisme pendant seulement 90 jours, il leur faudra le VISA B. Même si ce VISA pour faire le tourisme est valable pour 5 ans, 3 ans et 1 an, vous ne pourrez rester aux États-Unis que pendant 6 mois successivement. Il faudra aussi apporter la preuve que vous êtes bel et bien rentré en France.

Vous avez pour finir les VISAS O qui sont exclusivement réservés pour les personnes d’exception qui seront capables d’apporter la preuve de leur renommer artistique en publiant des œuvres. Ce genre de VISA est destiné pour les artistes ainsi qu’au people.

Il faut préciser que le VISA E vous sera utile au cas où vous souhaiterez investir aux États-Unis. Vous devez savoir qu’un tel VISA est soumis à plusieurs strictes concernant précisément le montant à investir pour sa réalisation, mais également sur le nombre de personnes que vous devez embaucher.

Pour finir, il existe également le VISA pour les sportifs  ou artistes renommés. Il s’agit du VISA O. il s’agit d’un VISA délivré très rarement puisque ses conditions d’attribution impliquent que l’on vérifie la célébrité du demandeur.

À tout ceci pourrait s’ajouter le visa tourisme si vous êtes un touriste, le visa long séjour, le visa étudiant, visa vacances, visa vacances travail et si possible le permis d’études, etc. Cependant, bien avant d’acheter votre billet d’avion, il faudra être certain que le visa est accordé même en cas d’offre d’emploi.