Les nouvelles mesures de sécurité intérieur aux USA

Depuis le 21 janvier de l’année 2016, le gouvernement américain a imposé d’autres mesures à l’endroit des ressortissants des pays qui bénéficient de l’exemption ESTA ou VISA pour entrer sur le territoire américain. Dans l’optique de bien sécuriser leur territoire, les USA ont récemment mis sur pied des vérifications très drastiques pour réussir votre entrée et sortie du territoire. Pour aller aux USA, il faudra obtenir de l’immigration américaine une autorisation via un ESTA ou un VISA.   

Le passeport biométrique, une nouveauté parmi les mesures de sécurité 

Ces différentes mesures qui ont d’ailleurs été approuvées en décembre 2015 par le Congrès ont été adoptées pour rendre meilleure la sécurisation du territoire aux USA face aux différentes menaces terroristes provenant de l’extérieur.

Ainsi depuis le 1er avril de l’an 2016, il est devenu obligatoire à tous les citoyens des différents États qui bénéficient de ce programme d’exemption de ESTA ou de VISA d’avoir un passeport électronique ou biométrique si ces dernières ont le désir de séjourner aux États unis.

Au cas où le ressortissant du pays étranger ne disposerait pas d’un passeport valide, celui-ci devra faire sa demande de Visa à l’ambassade ou au consulat des États-Unis. Il faut souligner que l’ESTA n’est pas un Visa.        

Visa obligatoire pour les citoyens Syriens, Irakiens, etc. 

Même en tant que ressortissant de l’un des pays énumérés plus haut exemptés de Visa et détenteurs d’un passeport en cours de validité (électronique ou biométrique), il vous faudra obligatoirement faire la demande de Visa au cas où par le passé vous vous êtes rendu en Irak, en Syrie, au Yémen, en Iran, au Soudan, ou en Somalie depuis 2011.

Une telle disposition vaut également pour tous ceux qui ont un quelconque lien avec les pays qui auraient été désignés comme le berceau du terrorisme par le département en charge de la sécurité intérieure aux États-Unis. Ils seront dans l’obligation de suivre la procédure normale d’obtention d’un visa. Ainsi leur voyage aux États-Unis se passera dans les meilleures conditions. Ils pourront également avoir accès une fois dans le pays aux aéroports de leurs choix.   

Les cas dans lesquels les nouvelles règles sont souples

Cette nouvelle réforme sécuritaire a contre toute attente prévu une exemption pour ce qui concerne les agents à plein temps au sein des administrations des États qui seront pour quelques jours ou mois ou années en mission officielle, peu importe s’ils sont militaires ou civils. Ceux-ci bénéficieront de l’ESTA pour effectuer leur voyage aux États-Unis.  

Par ailleurs, il faudrait souligner que concernant les voyageurs ayant séjourné dans l’un de ses pays considérés comme un paradis pour les terroristes, les USA leur exigent le Visa. Il peut s’agir du Visa touristique, du E Visa peu importe s’ils passeront un court séjour aux États-Unis. Ils seront dans l’obligation de demander un Visa et remplir le formulaire de demande à condition d’avoir un passeport valide.    

Peuvent toujours bénéficier du programme d’exemption de Visa, les agents qui travaillent pour les organisations internationales ou régionales qui accomplissent une mission au sein des pays qui sont concernés par le programme.

C’est le même cas pour les journalistes et pour ceux qui en tant que voyageurs, accomplissent une mission humanitaire. Il est conseillé dans ces cas de disposer du Visa avant de prendre le billet d’avion.