Futur de l’ESTA, est-il menacé ?

Le nouveau président des États-Unis, Donald Trump ne rassure d’aucune manière les voyageurs d’affaires ou touristiques qui souhaitent obtenir l’ESTA. À en croire ce dernier, les USA devraient procéder sans plus tarder à un extrême durcissement de sa politique d’immigration. Ainsi toute personne de nationalité étrangère ne devrait plus avoir accès aux USA s’il ne dispose pas d’un Visa et n’est pas dans une situation irrégulière. En l’essayant, vous serez considéré comme un immigré sans papiers. Que cela soit relatif à la problématique des clandestins venant du Mexique ou même des travailleurs légaux, tout cela est bien évidement à revoir afin de redonner à l’Amérique son statut de grand Pays : « Make America Great Again ».

La surveillance des frontières : le point principal de la campagne de l’actuel président des USA

Cela n’est plus un secret pour quiconque, le nouveau président des USA s’attaque à cette question de l’immigration depuis déjà le début de sa campagne avec des déclarations que l’on peut considérer comme politiquement incorrectes. Il a alors depuis ce temps déclaré une guerre contre les immigrants, les ressortissants étrangers et souhaite vivement diminuer le flux migratoire. Ce dernier propose un programme qui a pour but de réformer ou de durcir l’accès au sol américain :

  • La construction d’un mur géant tout le long de la frontière américano-mexicaine
  • Le renvoi ou l’expulsion systématiques des clandestins très loin des frontières afin de les décourager de ne plus revenir
  • Punir plus sévèrement les crimes qui seront commis par tout étranger
  • Bloquer tous les fonds fédéraux à l’endroit des villes sanctuaires. Ces différentes qui collaborent très peu avec l’État fédéral en laissant souvent les immigrés dans une situation illégale. Ce serait une façon de réduire les flux migratoires.
  • Mettre en application toutes les lois relatives à l’immigration en annulant tous les décrets présidentiels du président Barack Obama. Ce qui risquerait de rendre plus tendue la relation entre les démocrates et les républicains puisque l’un est républicain et l’autre un démocrate.
  • Le durcissement de la politique des visas en obligeant chaque ressortissant des pays jugés sensibles à passer obligatoirement une certification idéologique afin de s’assurer que celui-ci ne représente aucun danger pour toute la société civile. Un moyen efficace selon lui de contrôler la migration.
  • Mettre effectivement en place le suivi biométrique pour contrôler aussi bien les sorties que les entrées du territoire des immigrés légaux.
  • Réduire et voir même suspendre les avantages sociaux ainsi que les aides au logement destiné aux immigrés légaux. Une façon de privilégier la naturalisation au détriment de l’immigration surtout l’immigration illégale contrairement à l’immigration en France.
  • Réformer totalement l’immigration légale afin de protéger les travailleurs américains.

Un tel programme aussi précis et complet sur l’immigration pourrait sérieusement rendre difficiles les démarches d’obtention de l’ESTA surtout des français qui souhaitent séjourner aux USA.

La France actuellement blacklistée par le président Donald Trump

La nouvelle politique migratoire que propose le président américain ne concerne pas uniquement les pays qui l’entourent. Tout ceci dans le but de mieux protéger sa population totale. La sécurité nationale étant l’une de ses priorités.

En effet, en plus de l’immigration clandestine au niveau du Mexique sanctionnée aujourd’hui par le renvoi des immigrés clandestins, Donald Trump s’intéresse particulièrement à la montée de l’islamisme radical, mais également ne se prive d’aucun commentaire concernant les différents attentats survenus en France. Selon lui, l’hexagone n’exerce pas un contrôle suffisant pour ce qui concerne les mouvements sur leur territoire de même que son voisin allemand.

À cause d’une politique jugée trop laxiste, la France s’est retrouvée progressivement gangrénée par le tourisme. Pour cela, le président Donald Trump considère chaque français comme étant une personne à risque pour la sécurité intérieure de son pays. Pour cela, les contrôles seront très stricts pour l’attribution des Visas et de l’ESTA.

Réduire le nombre d’immigrés provenant des pays tiers étant devenu la priorité. La Cour suprême et le ministère de l’Intérieur ne resteront pas en marge d’une telle lutte. La maison blanche aura certainement leur soutien dans cette lutte contre l’immigration.

SI vous êtes de nationalité française, que les États-Unis deviennent votre pays d’accueil, il faudra être capable d’apporter la preuve que vous ne représentez pas une menace pour les Américains. Dans le cas contraire, votre entrée aux USA vous sera refusée. La campagne présidentielle du président Donald Trump ayant essentiellement, il est important de respecter les droits fondamentaux des migrants et surtout ne pas oublier le droit d’asile de chaque réfugié.